2006-01-16

Maintenant que Michelle est Président(e) ...

Les deux candidats à la présidentielle chilienne avaient manifesté leurs réserves vis-à-vis du projet Pascua-Lama, et Michelle Bachelet avait déclaré pendant la campagne son opposition ferme au projet en l'état, c'est-à-dire au déplacement des glaciers. Elle a également exprimé clairement la volonté de ne pas laisser les grandes compagnies minières faire la loi au Chili, et d'inscrire l'exploitation minière dans une politique générale de développement durable. Il est clair que si les promesses électorales de Michelle se transforment vraiment en programme de gouvernement de la Présidente Bachelet, on peut s'attendre à un bras de fer sérieux avec les multinationales minières, Barrick et consors. On ne peut s'empêcher de songer à la nationalisation des mines de cuivre par Salvador Allende en 1971, et à ce qu'il en advint. Bien sûr le contexte n'est plus tout à fait le même, et la comparaison a ses limites, mais on aimerait que l'histoire ne bégaie pas. Bon courage, Michelle, et ne nous décevez pas!

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home